Notre ancêtre [vous êtes ici: accueil » ancêtre ] suivez-nous sur twitter partagez sur facebook

Explorateur, interprète, pelletier et médiateur officiel, Nicolas Perrot (né en Bourgogne, Cote d'Or, vers 1643 - Bécancour, Québec, Canada, 1717), entreprit plusieurs voyages vers la frontière occidentale de la Nouvelle-France entre 1660 et 1696.

Au printemps de 1671, on le retrouve à Sault-Sainte-Marie, servant d'interprète auprès de Daumont de Saint-Lusson, qui avait pour mission de prendre possession des pays de l'Ouest au nom de la couronne de France.

Nommé "commandant de cette contrée" en 1685 afin d'assurer la participation des peuples de l'Ouest à la guerre contre les iroquois et les anglais, il sillonne pendant quelques années les rivières du Wisconsin et le Mississippi, et y érige de nouveaux forts et postes de traite de fourrures. En 1697, il s'établit définitivement sur sa concession à Bécancour.

Il exerça une grande influence sur les tribus indiennes de l'Ouest et on faisait souvent appel à lui comme médiateur. C'est d'ailleurs pour cette raison qu'il servit d'interprète aux négociations qui menèrent à la Grande Paix de Montréal en 1701. Observateur perspicace, il nous a laissé un mémoire ("Moeurs, coutumes et religion des Sauvages de l'Amérique septentrionale") et une nombreuse descendance.

Un de ses postes de traite a été retrouvé près de Trempealeau, Wisconsin. Le lieu fait désormais partie du parc d'état Perrot (Perrot State Park).

à consulter aussi :

sentier dans le parc Perrot - source: www.flickr.com - photo par coffeefreak5
Parc Perrot
Inscription sur le monument en pierres-des-champs à OcontoOconto, WI - inscription sur le monument

Plusieurs sites remémorent le passage de Nicolas. (n.b. certaines des photos s'agrandissent si vous cliquez dessus)

  • Parc Clergue, Sault-Sainte-Marie, ON - une plaque commémorant la prise de possession de l'Ouest en 1671
  • Ile Mackinac, Michigan - une plaque sous la statue du père Marquette, mentionnant, parmi d'autres explorateurs, Nicolas Perrot
  • St Ignace, Michigan - plaque commémorative, où les explorateurs accostaient pour visiter la mission jésuite de St Ignace (de Loyola)
  • Green Bay, Wisconsin - statue de Nicolas, du père Jean-Claude Allouez, et un indien Renard
  • Oconto, Wisconsin - monument, sur le site où Nicolas régla une dispute entre tribus en 1668
  • De Pere (Rapides des Pères), Wisconsin - Parc Voyageur près du site de la mission de St Francois Xavier
  • Dubuque, Iowa - plaque commémorative rappelant les mines de plomb découvertes par Nicolas
  • Fort St Antoine sur le bord du lac Pepin, Wisconsin
  • Parc d'état Perrot, Trempealeau, Wisconsin - plaque commémorative
  • Trois-Rivières, Québec - son nom apparait sur le monument à Pierre Gaultier de Varennes, sieur de La Vérendrye, parmi d'autres
  • Bécancour, Quebec - monument près de l'église (paroisse Nativité-de-la-Bienheureuse-Vierge-Marie)
  • salle communautaire Nicolas-Perrot dans le village de Bécancour

A lire

édition critique du mémoire de Nicolas par Pierre Berthiaume 2004 » couverture du livre de Nicolas, édition critique de Pierre Berthiaume

"La Grande Paix : Chronique d'une saga diplomatique" par Alain Beaulieu et Roland Viau 2001 couverture du livre : La Grande Paix, de Alain Beaulieu et Roland Viau

"Les coureurs des bois : la saga des indiens blancs" par Georges-Hébert Germain 2003
couverture du livre : Les coureurs des bois, de Georges-Hébert Germain